vendredi 22 février 2013

Qu'est-ce que la laïcité?

La laïcité est:
  • Un principe constitutionnel: La séparation des Églises et de l’État - L’État est neutre vis à vis des religions
  • Un corollaire de 1789: Elle garantit les libertés de conscience, de pensée, d'opinion, de culte et d'expression
  • Une avancée de la démocratie: Le pluralisme des opinions et des croyances - le débat par la confrontation des opinions et des expériences - la recherche de l'intérêt général qui transcende les intérêts particuliers.
  • Une méthode de pensée - l'exercice du libre examen, de l'esprit critique et de la Raison
(sources: "comprendre la laïcité", cercle de condorcet de Lyon)

Pourquoi faire une école publique à Saint-Hilaire?

Nos arguments pour créer une école publique à Saint-Hilaire de Clisson sont nombreux.

Avant de faire une liste à la Prévert, sachons déjà que l'Article L212-2 du code de l'éducation nous dit que "toute commune doit être pourvue au moins d'une école élémentaire publique. Il en est de même de tout hameau séparé du chef-lieu ou de toute autre agglomération par une distance de trois kilomètres et réunissant au moins quinze enfants d'âge scolaire."
Par ailleurs, rappelons-nous de cette vieille loi du 16 juin 1881 qui rend l'enseignement primaire public et gratuit obligatoire et impose un enseignement laïc dans les établissements publics.

Passés ces obligations réglementaires, revenons à la situation de notre commune et aux arguments que nous développons (liste non-exhaustive et non triée par ordre de priorité):


  • Possibilité de choisir l'école de son choix, selon ses convictions;
  • Moins de transports (pour les enfants qui vont à Clisson):
    • moins de temps à passer dans le car pour aller à son école publique (ou pas de temps du tout pour les enfants du bourg),
    • moins de pollution,
    • moins cher pour la collectivité,
    • gratuit pour les gens du bourg;
  • Augmentation constante du nombre d'enfants sur la commune, donc probable nombre suffisant pour ouvrir une école publique;
  • Aller contre la ville "dortoir";
  • Future implication plus importante de parents, dans les projets d'école, qui ne se retrouvent pas actuellement dans une école de confession catholique;
  • Possibilité pour la commune de faire une politique "enfance" en ayant des moyens d'actions sur l'école et tout ce qui tourne autour de l'école (périsco, cantine, etc...);
  • Plus besoin de se couper de sa commune pour aller à l'école publique (année 2012-2013= 15 en maternelle + 20 en élémentaire à Clisson.


    (arguments travaillés en réunion /avril 2013)